Locus desertus

solo show | Château des Adhémar - centre d'art contemporain Montélimar [fr]
from 24 juin to 01 octobre 2006


Ces œuvres se situeront, selon les mots de Bernhard Rüdiger, "entre deux horizons". Le premier horizon est produit par l'expérience du château lui-même : après avoir arpenté la colline, franchi le mur d'enceinte et traversé deux salles d'exposition, on découvre au sein de ce lieu que l'on croyait replié sur lui-même une dernière salle ouverte sur le paysage de la ville et de la vallée du Rhône. Le deuxième horizon est créé par l'unique oeuvre accrochée au mur, intitulée Manhattan Walk (After Piet Mondrian), exposée dernièrement à la galerie Michel Rein dans l'exposition nommée XX° FIN. Au retour d'un voyage en Palestine, Bernhard Rüdiger constate l'impossibilité de rendre compte d'un climat de guerre par la photographie. Ayant l'intuition que le centre névralgique se situait ailleurs, c'est à New York, en avril 2001, qu'il réalise une marche au cours de laquelle il enregistre les sons de la rue. Ce paysage sonore est retranscrit graphiquement sur du papier photographique. L'image, pourtant muette, porte en elle un témoignage, celui d'un monde qui quelques mois plus tard s'achèvera au moment du 11 septembre, l'évènement qui sonne le glas du XXe siècle. 

Août 2006

close
infobulle